Une assurance habitation pour couvrir le risque incendie

loi hamon

L’été 2017 est marqué par de nombreux incendies dans le sud de France et en Corse. C’est un véritable cauchemar pour de nombreux touristes et pour les habitants. Tandis que les sauveteurs prennent des risques incommensurables pour éteindre les feux de forets menaçant les habitations et populations. Ainsi en trois jours, ce sont plus de 7 000 hectares qui sont passés sous les flammes incendiaires destructrices et dévastatrices. Les pertes matérielles sont importantes. Les moyens engagés sont colossaux alors que les engins sont vieillissants et qu’il est possible de constater de nombreuses pannes et incidents pouvant également mettre en péril les utilisateurs. C’est alors qu’une garantie assurance va permettre d’indemniser efficacement les pertes et dommages causés par ces dégâts importants. En tout premier lieu il est important d’user de bons réflexes lors de l’incendie même avant de songer à faire appel à la police d’assurance pour être indemnisé.

Quels sont les bons réflexes à adopter lors d’un incendie ?

Lorsqu’un départ de feu est signalé il faut demeurer prudent et réactif à la fois. Des consignes énoncées par les sapeurs pompiers forestiers départementaux, sont à rappeler lorsqu’un incident intervient près d’un domicile. Pour cela il est indispensable de rester à la maison et se calfeutrer afin de laisser le passage aux sauveteurs. Un feu est très rapide surtout lorsqu’il y a du vent. A moins que les sapeurs ne donnent l’indication de partir, il ne faut pas évacuer. Bien entendu l’idéal est d’avoir débroussaillé son terrain au préalable. 98 % des feux sont d’origine humaines : des mégots jetés, des outils mal entretenus qui font une étincelle, une maladresse, un barbecue mal éteint, des feux de camps au sein d’un massif forestier à proximité d’habitation. Lors de l’incendie de St Cannat qui a ravagé 800 hectares, ce sont 147 familles qui ont vu leurs habitations menacées et donc leur vie potentiellement durablement chamboulée. Ce n‘était qu’un début. Depuis lors 7000 hectares ont ravagés le sud est et la corse. Des campings ont été évacués, des mobils homes ont été détruits et des villas brulées. Dès lors il faut avoir souscrit une assurance habitation tenant compte du risque incendie. Bien entendu, l’idéal étant d’être équipé au sein du logement d’un détecteur de fumé ( notamment si le feu venait à être déclaré durant la nuit) et d’un extincteur. Malgré cela, le domicile peut être endommagé et il convient de se référer à son contrat d’habitation qui sera en règle avec la réforme issue de la loi Hamon telle que votée depuis 2014 et applicable depuis le 1er janvier 2015.

Comment obtenir réparation après un passage d’incendie ?

Une assurance incendie est avant tout une « assurance de choses ». Ce qui veut dire qu’elle indemnise les dommages causés à tout biens dits corporels de par nature matériels et plus globalement et classiquement à l’habitation et tout son contenu. mais elle couvre dans certaines circonstances également ce qui est appelé la responsabilité civile à l’égard d’autrui. Si un incendie se déclare au sein du foyer d’habitation et se propage à l’habitation voisine, la responsabilité originelle sera recherchée afin d’assumer la réparation des dommages survenus à cette occasion. L’assurance incendie, permet de réduire l’impact financier reposant sur un particulier ou une entreprise quand bien même ces derniers seraient à l’origine du feu déclaré.
La loi Hamon n’oblige pas à faire assurer l’habitation contre le risque lié à l’incendie. Toutefois, fort heureusement, 95 % des ménages se rendent compte qu’il est important de couvrir son habitation, son contenu et sa responsabilité à l’égard de tiers. Et les habitants du sud de France savent parfaitement que si les soldats du feu font leur possible pour les préserver, nul n’est complètement à l’abri de ce risque, plus particulièrement lors de sécheresse, temps sec et venteux. Si malgré tout, le feu détruit un logement, il faut se tourner vers son assureur incendie qui indemnisera les dommages suivant les conditions générales de du contrat d’assurance. En général, l’assureur retient une première partie qu’il n’indemnise pas :

il s’agit de la franchise. Si d’autres personnes ont subi des dégâts à la suite d’un incendie causé par vous, leur propre assureur les indemnisera. Leur assureur s’adressera ensuite au votre pour récupérer ses frais via le système de subrogation. Des délais sont tout de même a respecter pour déclarer le sinistre, faire appel à un expert etc