Le financement automobile d’un véhicule électrique

Nicolas Hulot l’avait annoncé en 2017 lorsqu’il était au gouvernement, les députés de la commission de développement durable l’ont fait ce vendredi 15 mai 2019 : ils ont inscrit dans le projet de loi mobilité la fin de la vente de véhicules thermiques ne serait plus envisageable à partir de 2040. L’objectif est d’atteindre la décarbonisation complète des véhicules terrestres à moteur à l’horizon 2050.

L’alternative au véhicule thermique serait donc le véhicule électrique. Or, force est de constater que depuis leur déploiement en 2011, le parc roulant de ces voitures est encore frileux puisque l’on constate qu’en 2015, seules 17268 immatriculations ont été enregistrées, un chiffre qui a doublé en 2019. Il faut dire qu’il n’existe pas beaucoup de voiture d’occasion électrique et s’équiper requiert donc l’achat d une voiture neuve et donc d’un financement auto adapté.

Fort heureusement, les incitations financières devraient contribuer à envisager une réelle transition des voitures particulières et des véhicules utilitaires légers. Mais quels sont donc les modes de financements pour se décider au plus tôt à abandonner son véhicule diesel ou essence ?

S’équiper d’un véhicule électrique grâce aux incitations financières

Parce qu’il consomme moins d’énergie qu’un véhicule thermique et qu’il permet de réduire la dépendance au pétrole importé, cela représente un intérêt économique et environnemental que d’inciter les particuliers à adopter un véhicule électrique, que ce soit une voiture, un vélo électrique un scooter ou une moto. Plutôt onéreux à l’achat de par les nouveaux composants qui le structure, le véhicule est rentabilisé à partir d’un certain kilométrage et fréquence d’utilisation, ce qui peut également permettre aux entreprises de changer leur parc de véhicules. Les bonus et primes sont donc les suivantes :

  • la prime écologique : lors de l’achat d’une voiture, il suffit d’être majeur, être domicilié en France pour pouvoir faire délivrer une immatriculation définitive à son engin. Concernant le véhicule, celui-ci doit être neuf qu’il soit acheté ou loué avec option d’achat et émettre moins de 20g/km de carbone.
    Le conducteur doit s’engager à rouler au minimum 6000 km et ne pas le revendre dans les 6 mois suivant l’achat.
    Dès lors, le financement peut être versé sous forme de prime allant jusqu’à 6000€ avec un maximum de 27% du coût d’acquisition. En accord avec le concessionnaire, la prime peut être déduite de la facture ou être remboursée ultérieurement.
  • le bonus de conversion : Sous réserve de mise au rebut d’un vieux véhicule, cette prime vient en complément de la précédente prime et permet ainsi de cumuler jusqu’à 8 500€d’aides. De montant de l’aide varie en fonction du revenu fiscal de référence mais également en fonction des émissions de CO2 tels que fixés par les articles D251-1 à D251-13 du code de l’énergie.

Comme on peut donc le constater, les primes dépendent tout à la fois du véhicule et de la situation de l’acheteur. Pour financer un bien automobile, un financement auto personnalisé peut permettre de s’équiper d’un véhicule neuf.

S’équiper d’un véhicule électrique grâce à un financement auto

La voiture électrique va prendre doucement place au sein des foyers dans la mesure ou elle saura parfaitement s’adapter aux besoins des ménages à court termes avec un budget spécialement élaboré en vue de cette acquisition. Les ressources d’un ménage peuvent être ponctuellement augmentées grâce au crédit auto qui doit être souple et rapidement accessible.

Fort heureusement, les comparatifs en ligne des taux annuel effectif global de crédit auto permettent de constater que ce dernier est relativement bas, aux alentours de 1,29%. Certaines offres de crédit à taux réduit sont proposées exclusivement sur le web. L’avantage de pouvoir demander un crédit en ligne c’est la rapidité d’exploitation de données et le résultat pour obtenir un accord dans les quelques heures qui suivent la demande de financement.