Comment sélectionner son école d’ostéopathie

école ostéopathie

De nos jours, les jeunes sont nombreux à être confrontés au chômage. Parmi eux, on retrouve une certaine proportion de diplômés qui n’ont pas encore pu trouver un emploi en adéquation avec leurs études. C’est pourquoi il est important de choisir la formation qui propose des débouchés susceptibles de se transformer en contrat de travail. C’est le cas de l’école d’ostéopathie, car selon une étude récente effectuée en 2015, environ 20 millions de consultations ostéopathiques ont été réalisées dans l’Hexagone cette année-là. Il s’agit donc d’un des métiers stables et pleins d’avenir. Comme son nom l’indique, l’école d’ostéopathie est un institut où les étudiants suivent une formation dans ce domaine précis de la médecine. Voici quelques critères pour en choisir une.

Agrément du ministère et durée de la formation

Pour mettre toutes les chances de son côté, Il faut choisir avec soin l’institut ostéopathique où commencer et finaliser ses études. Pour cela, il est important de connaitre les principaux critères pour choisir une bonne école ostéopathie. En premier lieu, il faut que celle-ci soit agréée par le Ministère de la Santé. Jusqu’à présent, seulement une trentaine d’entre elles possèdent ce fameux agrément, que soit à Paris ou ailleurs en France. D’autre part, le décret ministériel du 12 décembre 2014 institue que les cours doivent être dispensées pendant 4 860 heures, soit 5 années, comprenant 150 consultations validées et complètes. À la fin de la formation au sein de l’école ostéopathie, l’étudiant reçoit le diplôme d’ostéopathe (DO) de niveau master 2 (bac+5).

L’équipe pédagogique et le niveau de transparence

Une bonne école d’ostéopathie doit également publier des enquêtes d’insertion professionnelle concernant leurs diplômés. Il s’agit d’un bon indicateur pour les futurs étudiants sur le devenir des anciens étudiants qui sont passés par l’institut supérieur ciblé. Mais selon une publication du syndicat français des ostéopathes en date du 2 février 2017, plus de la moitié des 31 établissements agréés ont manqué à cette obligation. L’autre critère pour juger une école d’osteopathie pour la qualité de son enseignement est la pédagogie adoptée par celle-ci. Pour mieux s’en rendre compte, il est conseillé de se rendre aux nombreuses portes ouvertes organisées par l’établissement. Vous pouvez à cette occasion rencontrer l’équipe pédagogique, connaître sa composition et l’ancienneté des éléments qui la constituent, voir les locaux de l’école et le feeling est toujours un élément important. Demandez depuis quand ces équipes d’enseignants sont devenus professionnels.  Il ne faut pas hésiter à se renseigner sur l’équilibre entre la formation théorique et pratique. Les heures passées à effectuer des consultations auprès des patients de la clinique de l’école d’ostéopathie constituent également un indice prépondérant. De même, ces journées de présentation constituent une opportunité pour découvrir en détail les locaux de l’école, l’ambiance qui y règne et pour discuter avec les étudiants qui ont déjà commencé la formation. Et si l’établissement dispose d’un département recherche, cela représente indéniablement un atout en sa faveur.

Les partenariats et l’enregistrement au RNCP

Le fait que l’école d’ostéopathie noue un partenariat fructueux avec d’autres établissements similaires constitue un des points forts à prendre en compte dans votre sélection. Ainsi, si l’institut a adhéré à la charte Erasmus +, cela permet aux étudiants de bénéficier des échanges à travers toute l’Union européenne. Il est même possible de chercher à obtenir des doubles-diplômes grâce à ce réseau. Pour obtenir un gage de qualité sur une école ostéopathie, vous pouvez également chercher à savoir si celle-ci est enregistrée au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) niveau 1 ou non. En effet, sur 31 écoles agréées, la moitié propose des formations RNCP 1 pour une durée de 5 ans.