Comment aider la planète au quotidien ?

La Terre va mal, et il est désormais difficile de le nier. Beaucoup de personnes se sentent désormais concernées par l’état alarmant de notre belle bleue et souhaitent agir. Entre les appels aux dons et les actions concrètes, il est parfois difficile de faire un choix. Pourquoi ne pas consacrer votre temps libre à une association ?

Comment se lancer dans le milieu associatif ?

Si vous souhaitez donner de votre personne et participer à des actions collectives afin d’améliorer la condition de notre planète, s’inscrire auprès d’une association peut se révéler être une excellente idée. Vous ne serez bien évidemment pas rémunéré, mais vous gagnerez énormément sur le plan personnel. Vous pouvez également créer une association environnementale de votre côté si vous avez l’esprit aventurier et que la prise d’initiatives ne vous effraie pas.

La création d’association passe par la rédaction de statuts et il est désormais possible de réaliser les démarches en ligne, en quelques clics. Il est tout à fait normal de se sentir un peu perdu face aux multiples informations que l’on trouve sur internet, c’est pour cela qu’il ne faut pas hésiter à demander des renseignements en direct à des associations proches de chez vous, ou à des professionnels juridiques. Une association comporte généralement trois acteurs principaux : le Président de l’association, le trésorier et la secrétaire. Vous pourrez exiger un nombre minimum d’adhérents afin de bénéficier de certains avantages comme l’agrément ou la reconnaissance d’utilité publique.

Les associations environnementales ?

Si vous ne souhaitez pas créer votre association, vous devez sûrement savoir qu’il en existe de nombreuses qui agissent dans le but de protéger l’environnement. Certaines organiseront des actions à divers niveaux, tandis que d’autres seront plus sensibles à la cause animale en particulier. Une fois de plus, c’est à vous de voir où sont vos priorités et quels sujets vous affectent le plus. N’oubliez pas que nous restons de simples êtres humains et que nous ne sommes pas des super-héros. Vous ne pouvez pas vous démultiplier et être sur tous les fronts, il vous faudra donc faire un choix.

Les associations environnementales sont nombreuses, et la plupart (WWF, Fondation Nicolas Hulot, etc) sont reconnues d’utilité publique et permettent donc aux donateurs d’obtenir une réduction d’impôt égale à 66% des sommes versées. En tant que bénévole il est nécessaire de vous armer de bons arguments pour convaincre les particuliers d’adhérer aux valeurs de l’association. Pour certains cela passera simplement par le fait de se sentir utile, pour d’autres l’aspect financier aura un rôle majeur à jouer. En effet, tout le monde ne peut pas se permettre de verser 10% de son salaire à un organisme chaque mois.